Enfin, l’été!!

Il arrive un moment dans la vie d’une femme où la libido prend des proportions exponentielles et devient hors de contrôle… tout simplement! Sans dire que c’est une obsession, les sens sont en totales explosions, en effervescence. Enfin, c’est l’été, on conduit la voiture, une brise dans le cou nous fait frissonner et voilà c’est parti!! On entend tout à coup une chanson venant de nos hormones : Caresse moi, prends moi et fais moi jouir!!!!  On remarque la présence des hommes,  on les sent, on les voit, on les suit du regard et on rêve de voir s’enflammer leurs vêtements juste pour le plaisir des yeux, et que dire d’être touchée… Si notre regard s’attarde sur leurs mains, ouf la machine à fantasmes s’emballe sans aucune pudeur… aucune retenue… Seule limite: l’imaginaire!

 

Jusqu’à maintenant, le coffre a jouets débordant, je trouvais toujours un accessoire pour jouer le fantasme en cours, pour me faire trembler, perdre la tête, pour jouir selon le scénario du jour… Le sourire sexy d’un homme lui donnait automatiquement un rôle dans le film de mon fantasme et tous les jours trouvaient sa saveur propre. Jusqu’à ce que je le recroise. Un jeune homme avec qui j’avais jouer  la séduction il y a quelques années sans qu’il n’y ait contact sexuel. Je me gargarisais avec une multitude de raisons pour ne pas le laisser s’approcher de moi, différence d’âge, pas un body Victoria’s Secret, pas disponible, etc. J’ai une équipe d’Autocontrôle très performante et je ne succombe pas à la tentation… normalement!

 

Là j’ai perdu pied… impulsivement, sur un coup de tête, je l’ai invité à l’hôtel. Bon, c’est à dire qu’ il m’a fait rire comme à l’habitude et les mots ont sorti de ma bouche sans retenue. « J’ai envie de toi ti-gars… amène moi à quelque part! » L’autocontrôle, la peur, le doute, le manque de confiance tout avait disparu alors que je me consumais de l’intérieur. J’ai littéralement congédié l’équipe d’autocontrôle… Je l’ai senti s’électriser et prendre la situation en main. Il y a en lui un bon dosage de domination, de prise de contrôle et de douceur, un pur régal, si facile d’en profiter. Je me sens si Femme, si désirable contre son corps, dans ses bras.

 

Quel trajet long et difficile! Arrivé dans la chambre, j’ai l’impression qu’il a 8 bras et que ses huit mains me caressent en même temps. Son sourire et regard si sexy me rend vulnérable et je frissonne de la tête aux pieds contre lui en perdant mes vêtements. Il pose sa main sur mon sexe et croque mon cou… j’explose d’un premier orgasme avec surprise! J’essaie de me ressaisir pour goûter son sexe, lui donner du plaisir à mon tour, mais  il joue avec mon corps comme une poupée et je suis la vague intense de plaisir sans y résister. Nous avions discuter du fameux point G, de l’éjaculation féminine avec laquelle j’avais encore un peu de problème à y arriver. Il sort de son sac a dos, un petit gel pour stimuler le point G et des accessoires… avec un sourire machiavélique il me fait étendre sur le lit, menaçant de m’attacher si je ne restais pas tranquille, jambes ouvertes. Je me laisse faire offerte à lui complètement. Je sens ses yeux sur moi, ses mains, sa bouche agile et gourmande dessinant de petits ronds sur mon clito, pendant que son majeur explore, à la recherche du point Gagnant.

 

La main doucement dans ses cheveux, bougeant un peu le bassin sous ses caresses, envahie par les vagues de chaleur et plaisir…Je savoure!! Quand il  sort un harnais pour faire différentes positions. J’avoue avoir trouvé l’idée un peu ridicule mais comme mon amant contrôle les positions d’une main de maître, je me laisse aller!  Une montagne russe d’émotions, de plaisir, complètement hors du contrôle, la montée de l’orgasme est subite, rapide, délicieuse et ne semble pas vouloir s’arrêter. Feux d’artifices au niveau du bas ventre jusqu’à une autre décharge… je ferme les yeux et suit la vague, me voilà fontaine!

 

En ouvrant les yeux, il est là,  à me regarder, sourire vainqueur aux lèvres. Au ralenti, engourdie de plaisir, tremblant encore, je reprend contact avec la réalité. Il m’embrasse a nouveau, en murmurant, j’ai envie de toi…. et voilà c’est reparti, plusieurs positions sont encore à essayer, toute une invention ce harnais, mais  Quel amant!!!

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire