Chaleurs d’automne

L’été se poursuit en beauté et en chaleur, malgré l’arrivée de septembre. Le soleil nous chauffe encore les sens mais c’est lorsque la nuit est venue que l’imagination et la sensualité sont à leur comble. J’étais assise à mon ordinateur, un mercredi soir, milieu de semaine et je m’ennuyais! Il y avait déjà quelques semaines que je n’avais eu d’amants dans mon lit, mais ma libido au lieu de grimper en flèche avait fondue comme de la crème glacée… me laissant seule d’ailleurs, avec cette dite crème, la traître! Quelques livres en plus sur mon derrière et l’humeur un peu grisâtre, je naviguais sur internet pour passer le temps.  Quand, je l’ai vu apparaître dans ma messagerie. Poopp! marquait le retour de mon amant virtuel: trentenaire sexy! Dès l’ouverture de la cam, je tremblais de désir et j’avais la bouche sèche comme dans très Chèche!  Qu’est-ce qu’il est beau!!! Félicitations à ces parents d’ailleurs d’avoir créer cet homme;  pur délice des sens!

 

Je ne peux m’empêcher de m’approcher de l’écran lorsqu’il zoom sur sa bouche: tellement sexy! On entend le grattement de son doigt contre sa barbe naissante et WOUF mes hormones s’enflamment, mon cou s’offrant généreusement. Il rougit lorsque je lui dis à quel point je le trouve beau et je roucoule à le regarder gêné. Cet homme est divin! Pour mon bon plaisir, il accepte de faire ce que je lui demande à la cam. Le fameux Get Naked est notre signal de départ et je le regarde se déshabiller et me montrer ses jolies fesses à la camera. Sachant à quel point j’aime cette partie (entre autre!) de son anatomie, mon amant virtuel me confie, tout en se masturbant, qu’il aimerait essayer une stimulation anale.

 

Nous convenons que je lui envois des accessoires, à mon choix, dont il devra me faire la démonstration. Il y a un vaste choix à la boutique,  je me décide pour un accessoire plus petit pour commencer avec un lubrifiant. Comme il y a beaucoup de terminaisons nerveuses autour de l’anus, c’est un endroit très agréable à stimuler si on respecte le rythme du corps. On m explique même qu’une crème pourrait geler l’anus un peu, le temps de se détendre, dilater et permettre une pénétration sans douleur. Mais mon amant en a pas besoin, juste en passant son doigt sur son anus, il dilate. Je choisis un petit « but plug » avec le petit replis pour la sécurité (stopper). Je continue ma visite et voit des accessoires pour stimuler le point P (prostate). Malgré l’aspect fort intéressant, je préfèrerais l’essayer directement avec lui. Une stimulation fixe sur ce point pendant une fellation devrait être plus intéressante encore que virtuel. Je poursuis et trouve des billes alignées sur une corde qu’on peut insérer au niveau anal et tirer sur la corde pour les sortir. Je me décide donc pour ces deux choix comme ensemble de départ. J’aurai tout le loisir d’acheter des accessoires plus gros, avec de la vibration ou encore un strap on pour poursuivre mon exploration de sa zone fessière!

 

Je suis toute excitée aujourd’hui puisque c’est la journée où il doit recevoir mon paquet. Il arrive finalement à 23h, avec le plus beau sourire aux lèvres. Sexy. Tellement sexy! Il met de la musique pour me faire un striptease et prend vraiment le temps de caresser ses fesses et sa queue par dessus son boxer moulant. Puis il descend un côté du boxer en se léchant les lèvres… Oyoye, je ne sais plus où regarder. Il les enlève et continue à se caresser. Je lui demande de se pencher et me montrer ses fesses. Il les caresse, les écarte, il passe son doigt sur son anus et mets un peu de lubrifiant. Je lui demande de prendre la plug pour commencer. Il l’appui sur son anus ensuite et fait de petits ronds. Les yeux rivés sur l’écran; je vois son anus se dilater et  la plug pénétrer dans son petit cul. Avant même que je lui demande il la fait bouger en gémissant. Je le vois se retourner et me faire un sourire crasse. Oh comme j’aimerais l’embrasser pendant qu’il me fait ce spectacle. Il laisse la plug en place et se masturbe plus vite pour faire monter le plaisir. Je vois ses jambes trembler un peu et dans un murmure, la voix rauque de désir, il me demande s’il peut jouir. Oh que oui! Je le regarde à l’écran se laisser aller à jouir, son corps se spasme, se contracte puis relâche dans un grognement. J’en frissonne!

 

Je le laisse encaisser la vague de plaisir et revenir à lui. Je le remercie pour le spectacle et attend le suivant avec impatience… Quelle chance! et quel bon investissement! Lorsque je lui demande quand aurais-je la chance de l’embrasser, comme d’habitude il répond: Bientôt!

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire